Foire aux questions

Foire aux questions

Q.1. EN QUOI MAORI MIRACLE EST-IL DIFFERENT?

Réponse : Maori Miracle est une nouvelle et unique formule pour l’arthrite,  soutenue par des recherches révisées par un grand nombre de collèges depuis les 30 dernières  années.  Therapeutx, (le manufacturier de Maori Miracle), a pris une approche différente en allant directement vers les experts au lieu de développer une formule et ensuite essayer d’avoir leurs appuis.  Maori Miracle va plus loin que la glucosamine, chondroïtine, MSM et plusieurs autres remèdes de plantes médicinales sur le marché présentement.  Oui, ces autres formules sont sécuritaires et offrent, quoique, des avantages limités; sur une échelle de 1 à 10 je place les autres formules à 3 et Maori Miracle à 10.  Maori Miracle est une formule arthritique beaucoup plus significative que n’importe quelles autres formules couramment utilisées sur le marché.  Maori Miracle a été conçu pour nettoyer le liquide synovial, reconstruire et protéger le cartilage, lubrifier les jointures, ligaments et tendons et agit comme un anti-inflammatoire naturel puissant; Maori Miracle traite les causes sous-jacentes de la maladie aux lieux de seulement les symptômes.

 

Q.2 Comment est ce que ça fonctionne?

Réponse : La réponse à cette question peut être très vaste, dépendant comment le lecteur souhaite aller profondément du côté technique; s’il vous plaît, se référer à la question #1 au-dessus et examinez le « Guide du Praticien » sur ce site Web.  Vous pouvez aussi trouver des liens qui vous fourniront des lectures plus approfondies sur les différents ingrédients dans Maori Miracle.  Gardez en tête que Maori Miracle offre une grande valeur prophylactique en tant que préventifs tout en étant un remède traitant l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

 

Q.3 Combien de temps avant de voir les avantages?

Réponse : C’est la question la plus demandée et certainement valide.  Il n’y a pas de réponse simple et rapide étant donné qu’il y a plusieurs formes d’arthrite et divers niveaux de gravité. Par exemple une arthrite modérée dans les doigts sera soulagée plus rapidement qu’une arthrite sévère dans la colonne vertébrale.  La polyarthrite rhumatoïde est plus difficile et répond à une cadence plus lente. Si je peux généraliser selon nos propres études et recherches, la courte réponse semble être 21 jours – gardant à l’esprit que l’on doit doubler la dose (i.e. : 3 capsules le matin et 3 le soir) pour la première 1-2 bouteilles comme dose d’attaque.

 

Q.4 Est ce que Maori Miracle fonctionne pour la polyarthrite rhumatoïde?

Réponse : Il y a deux ingrédients dans Maori Miracle (GlycoMarine (Biolane) & Myristine) qui ont des propriétés bénéfiques dans le traitement la polyarthrite rhumatoïde (PR).  Quoique le mode d’action exact du Myristine ne soit pas clair, on sait qu’il agit comme un immunomodulateur. PR étant un désordre de l’auto immune, répond bien au Myristine.  Pour le GlycoMarine (Biolane) s’il vous plaît, voir la réponse donnée par John Croft à la Q2 dans la partie Q&R sous le titre « John Croft répond aux questions les plus demandées à propos de GlycoMarine (Biolane) » ci-dessous.  Aussi PR est accompagné par l’inflammation des tissus mous, lequel est soulagé en partie par la salicine dans l’extrait de Saule Blanc.

 

Q.5 Est ce que je peux prendre mes autres médicaments en même temps que Maori Miracle?

Réponse : Oui vous pouvez, mais s’il vous plaît, referez-vous à la question #23 ci-dessous.

 

Q.6. Est ce que j’ai besoin de prendre Maori Miracle avec un repas ou avec un estomac vide?

Réponse : Vous pouvez prendre Maori Miracle avec un repas ou avec un estomac vide, idéalement le matin.

 

Q.7 La dose journalière est de 3 capsules par jour – Est ce que je les prends séparément à différents moments de la journée?

Réponse : Non, vous prenez les 3 capsules en même temps.  Il était nécessaire de donner une quantité spécifique pour que la dose soit efficace et la capsule aurait été trop grosse à avaler alors nous l’avons divisée en trois capsules, mais prenez les ensemble.  Gardez à l’esprit que si vous avez une arthrite modérée à sévère, il est recommandé que vous doublez la dose pour les deux premières bouteilles comme dose d’attaque, donc dans ce cas-ci, vous prenez 3 capsules le matin et 3 l’après-midi ou le soir.

 

Q.8 Qu’elle est la différence entre le GlycoMarine (Biolane) et l’extrait de la moule aux orles verts de Nouvelle-Zélande

Réponse : Ceci est une autre bonne question.  Therapeutx a fait la recherche et a examiné plusieurs types et sources d’extraits de la moule aux orles verts. La plupart des extraits se sont avérés ne pas être mieux que le placébo, tandis que d’autres avaient des avantages limités.  Le GlycoMarine (Biolane) cependant s’est démarqué et a démontré des avantages significatifs dans beaucoup de zones de traitement de l’arthrite.  Le GlycoMarine (Biolane) est manufacturé en utilisant une unique méthode d’extraction stabilisé spécialisé qui maintient les ingrédients actifs nécessaires.  Aussi, le GlycoMarine (Biolane) est extrait d’une et seulement une espèce particulière de moule aux orles verts, Perna canaliculus, qui est trouvé seulement dans les eaux de la Nouvelle-Zélande.  Pour plus de détails sur le GlycoMarine (Biolane) voir la FAQ additionnelle répondue par John Croft ci-dessous.

 

Q.9 Qu’elle est la différence entre le Kolla2 et les autres collagènes?
Réponse : Nos chercheurs nous ont dit que le collagène serait un ingrédient nécessaire dans la formule – mais qu’elle sorte de collagène et de quelle source.  Le collagène peut être hydrolysé ou non-hydrolyzé et il peut être d’origine bovine, porcine, aviaire et de requins – ce fut un défi de découvrir quel  type et quelle source seraient les plus efficaces pour traiter la maladie de l’arthrite.  Encore, la courte réponse est que le non-hydrolyzé est la sorte la plus efficace est aviaire (sternum de poulet). De plus le collagène extrait du sternum de jeune poulet était le plus efficace.  Nous avons choisi Kolla2 parce qu’il est non-hydrolyzé et extrait du cartilage du sternum de jeunes poulets.  Kolla2 a aussi la plus haute concentration d’acide hyaluronique de tous les autres collagènes.

 

Q.10 Qu’elle est la différence entre le Myristine et l’autre Cétyle Myristoleate?
Réponse : Myristine (cétyle myristoleate) est l’originale Cétyle myriscoleate découvert par Harry Diehl en 1964, depuis il y a eu beaucoup de tentatives de reproduire ce matériel, mais nul n’a été capable de copier l’efficacité supérieure du Myristine pour traiter l’arthrite et autres douleurs musculo-squelettiques.  Encore, tout comme le GlycoMarine et Kolla2 apportent leur propriété unique à la formule Maori Miracle par leur processus de fabrication breveté, le Myristine apporte sa propriété unique à la formule de Maori Miracle par son processus unique.  Myristine est breveté pour le traitement de l’ostéoporose et la polyarthrite rhumatoïde.  Le Myristine aide à régulariser le système immunitaire, au lieu de traiter seulement les symptômes de la douleur et de l’inflammation… la cause étant que ton système immunitaire attaque tes jointures.  Une fois que ton système immunitaire a de l’appui, l’attaque aux jointures arrête et la douleur et l’inflammation est réduite de façon significative.  Le Myristine apporte du soulagement contre la douleur et de l’enflure et redonne de la mobilité.  Aucun autre Cétyle myristoleate n’est aussi efficace que le Myristine.

 

Q.11 Est ce que Maori Miracle est sécuritaire?

Réponse : La réponse courte est oui, Maori Miracle est très sécuritaire même avec une dose élevée.  Maori Miracle a une protection gastrique (protège la muqueuse de l’estomac) et est aussi chondroprotective (protège vos jointures et cartilages).  Il n’y a pas de contre-indication ou interaction connue entre Maori Miracle et d’autres médicaments.  Notre objectif en développant Maori Miracle était « Sécurité et efficacité »,   la formule devait fonctionner effectivement et être complètement sécuritaire.  On est heureux de dire que nous avons accompli nos deux objectifs.  Si vous prenez des anticoagulants, se référer à la question 23 et si vous êtes enceinte où donnez le sein toujours parler avec votre praticien de santé personnel avant de prendre n’importe quel nouveau médicament.  Aussi Maori Miracle n’est pas recommandé pour ceux qui ont la goutte ou qui sont allergiques aux mollusques et crustacés.

 

Q.12 Est ce que Maori Miracle est correct pour mon chien?

Réponse : Oui et pour les chats aussi.  Vous pouvez ouvrir quelques capsules et saupoudrez la poudre sur leur nourriture.

 

Q.13. Est ce que je peux prendre Maori Miracle si je suis enceinte?
Réponse : Si vous êtes enceinte, vous devriez consulter votre docteur avant de prendre de nouveaux médicaments.  Maori Miracle quoique extrêmement sécuritaire suit aussi cette règle.

 

Q.14. Où est ce que je peux acheter Maori Miracle?

Réponse : Maori Miracle est disponible dans les magasins d’aliment naturels et les bonnes pharmacies à travers le Canada.  S’il vous plaît visiter «location de magasin» sur ce site Web pour un magasin près de chez vous.

 

Q.15. Maori Miracle contient de l’extrait de la moule aux orles verts, qui est un mollusque; je suis allergique aux mollusques- Est ce que je peux prendre Maori Miracle?  Aussi est-ce que Maori Miracle est recommendé pour la goutte?

Réponse : Maori Miracle n’est pas recommandé si vous avez la goutte ou si vous avez des allergies aux mollusques et crustacés.

 

Q.16. Combien de temps est ce que l’effet de Maori Miracle dure?  Est ce que je dois continuer de prendre Maori Miracle?

Réponse : Il est recommandé de doubler la dose pour les deux premières  bouteilles de Maori Miracle (ex : prendre 3 capsules le matin et 3 autres le soir). Si vous arrêtez de prendre Maori Miracle la douleur et l’enflure peut
revenir dans à peu près une semaine, dépendant de la gravité de votre arthrite.  Gardez à l’esprit que ce qui a pris des années à se développer (comme dans le cas de l’ostéoporose ou le cartilage articulaire est usé), ne va pas se guérir du jour au lendemain.  Je souffrais terriblement de l’arthrite dans mon épaule dû à des années de natation et je prends Maori Miracle depuis 2 ans, je suis bien maintenant, je suis même bien depuis un bon moment et je suis de retour à la natation.  Pour les 4 derniers mois, j’ai réduis à 3 capsules tous les deux jours comme dose d’entretien et ça semble bien fonctionner.

 

Q.17. Qu’elle est la différence entre collagène hydrolyzé et non-hydrolyzé et pourquoi avez-vous choisi le collagène non-hydrolyzé?

Réponse : La protéine de collagène hydrolyzé est pré digérée en dehors du corps en décomposant la chaîne d’acide amine par le processus d’ajouter des enzymes et produits chimiques synthétisés.  Il est alors desséché par pulvérisation et réduit en poudre en utilisant une température très élevée.  Lorsque la protéine collagène type II provenant du cartilage de sternum de poulet est exposée à de haute température, comme c’est le cas dans la fabrication de collagène l’hydrolysé, la délicate acide hyaluronique les molécules d’amines de sucre deviennent moins efficaces.  Des tests de laboratoire ont démontré que la chaleur intense et les étapes d’acide nécessaire pour l’hydrolyse puissent détruire les nutriments d’hydrate de carbone vital (mucopolysaccharides) incluant l’acide hyaluronique, glucosamine, et chondroïtine. De plus, le processus d’hydrolyse enlève la plupart des molécules de lipides. Le Kolla2 non-hydrolysé trouvé dans le Maori Miracle® utilise un processus à basse température qui assure une activité biologique pour un résultat maximal. Une technologie avancée exclusive et brevetée extrait le Kolla2 du cartilage de sternum de jeune poulet est utilisée en gardant en santé les cellules actives.  Aucun autre supplément de cartilage ne fait ceci.  Le collagène Kolla2 non-hydrolysé type II de cartilage de sternum de volaille trouvé dans le Maori Miracle® préserve un faible poids moléculaire structurel ainsi que plus de mucopolysaccharides importantes.  Le collagène Kolla2 non-hydrolysé type II garde la longue chaîne d’acide amine intacte, ce qui permet aux enzymes supérieures naturelles du corps de reconnaître le code génétique précis dans les molécules actives en santé pour une assimilation maximale.  Ceci permet au collagène type II du sternum de poulet d’aider le corps à sa propre guérison, spécialement dans le cas de l’ostéoporose.

 

Q.18 Qu’est ce qui est utilisé pour donner la couleur verte à la capsule?

Réponse : Nous choisissons nos codes de couleurs pour nos capsules conformément aux recommandations de Codex pour s’assurer que Maori Miracle ne soit pas confondu avec d’autres médicaments.  Ceci inclut l’impression de notre nom sur chaque capsule et codage en couleur.  La couleur verte est pour le chlorophylle.

 

Q.19. Est ce que je peux prendre Maori Miracle avec de la glucosamine et de la chondroïtine?

Réponse : Maori Miracle est un médicament beaucoup plus efficace que n’importe quelle glucosamine/ chondroïtine /MSM ou formule herbacée  mais pour répondre à la question, ses autres produits ont des effets efficaces et sont sécuritaires, si vous avez les moyens de continuer à les prendre, faites-le.  J’utilisais régulièrement de la glucosamine, chondroïtine et MSM (formule compte tout-en-un) mais je ne voyais pas vraiment d’effets signifiants jusqu’à ce que je commence à prendre Maori miracle et maintenant c’est tout ce que je prends.

 

Q.20. Est-ce que je dois arrêter de prendre mes médicaments sur ordonnance quand je prends Maori Miracle?

Réponse : Non, et c’est toujours une bonne chose d’informer votre docteur des médicaments additionnels que vous prenez.  Sentez-vous à l’aise de mentionner à votre docteur, ce site Web et spécialement portez son attention au guide du praticien qui est inscrit sur le site.

 

Q.21.  Je prends Maori Miracle et mon arthrite semble s’être dissipéeEst-ce que je suis guéri(e) ou est-ce que je continue à prendre Maori Miracle?
Réponse : Triste à dire mais, il n’y a pas de remède connu pour l’arthrite; il semble que c’est un processus de dégradation continu qui fait partie de vieillir, même s’il frappe aussi de jeunes personnes.  Si tu te sens guéri, je conseille de continuer de prendre Maori Miracle au moins tous les 2 jours comme dose d’entretien pour continuer à se sentir « guéri ».

 

Q.22. J’ai beaucoup entendu parler de ESB (maladie de la Vache folle), est-ce une préoccupation dans l’hypothèse que vos capsules de gélatine proviennent de source bovine?

Réponse : Merci pour votre question intéressante, on s’est questionné sur cette question, il y a quelque temps et je suis content de d’affirmer que Capsugel (notre fournisseur de capsule de gélatine) à créé des normes reconnues par Santé Canada pour s’assurer qu’il n’y a pas de contamination possible incluant ESB, dans leurs capsules de gélatine. Ils nous ont fourni leurs recherches et résultats de test pour chaque lot de capsules que nous avons acheté; je ne vais pas vous ennuyer avec les résultats car ils sont longs et il y a beaucoup de détails techniques.  Les capsules Maori Miracle sont complètement sécuritaires.

 

Q.23. Je prends des anticoagulants, j’ai remarqué que Maori Miracle a de l’extrait de Saule Blanc comme source de salicine, est ce que Maori Miracle est sécuritaire à prendre?

Réponse : Ceci est une autre importante question et d’un point de vue légal je vais être prudent dans ma réponse. Notre formule originale contenait de la lipase pour aider à l’absorption des autres ingrédients.  Nous avons découvert que la lipase brisait la longue chaîne d’acide gras du GlycoMarine dans l’estomac et devenait inefficace.  Nous avons enlevé la lipase de notre formule (quoiqu’elle fasse partie des ingrédients dans beaucoup de formule pour arthrite de nos compétiteurs)   et nous avons substitué notre extrait d’écorce de Saule Blanc avec 15% de contenu naturel de salicine.  Gardez à l’esprit que si vous voulez une source naturelle de salicine et le produit se vante d’avoir du saule blanc aux taux plus élevés que 15% de salicine naturel, soyez prudents, c’est probablement augmenté avec de la salicine synthétique.  L’extrait d’écorce de Saule blanc ne diminue pas la coagulation du sang de la même façon que l’aspirine.  Toutefois, il est raisonnable de supposer que s’il est pris en grande quantité, il pourrait tout de même causer des effets secondaires associés à l’aspirine.  Une dose standard de (120 mg-240 mg) par jour, le saule peut interagir défavorablement avec des anticoagulants et autres médicaments anti-inflammatoires comme méthotrexate, métoclopramide, phénytoïne, probénécide, spironolactone, et valproate.  Bien que le souci avec les anticoagulants sont associés à une dose standard d’écorce de saule offerte entre 120mg et 240mg de salicine; une dose journalière de Maori Miracle (3 capsules) contient entre 22 ½ mg of salicine.
Therapeutx incorpore volontairement une petite quantité d’écorces de Saule Blanc avec Maori Miracle étant donné que beaucoup de personnes d’âge moyen et d’aînés qui souffrent d’arthrite prennent des anticoagulants, comme c’est le cas, on utilise une petite quantité d’écorces de Saule Blanc dans chaque capsule de façon à donner des bénéfices sans influence négative pour ceux qui prennent des médicaments anticoagulants.  Si vous prenez des anticoagulants, s’il vous plaît discutez de cette information avec votre docteur ou fournisseur de soins de santé.

Plus de FAQ sur le GlycoMarine (Biolane) répondu par John Croft.

John Croft répond à la foire aux questions à propos du GlycoMarine (Biolane).

Q1. Comment avez-vous découvert que les moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande (Perna canaliculus) avaient des propriétés qui peuvent traiter les maladies de l’arthrite?

R1. La découverte a été faite lorsque ces moules ont fait partie d’un programme d’étude sur les mollusques marins (mollusques et crustacés) pour voir si certains contenaient un traitement possible contre le cancer.  Les moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande étaient incluses dans ce programme car ils sont uniques et on les trouve seulement dans les eaux de la Nouvelle-Zélande.  Rien n’a été trouvé dans les moules qui auraient pu aider au traitement du cancer mais des tests ont indiqué que ces moules ont démontré avoir des activités signifiantes d’anti-inflammatoires, et des médicaments anti-inflammatoires sont utilisés dans le traitement de l’arthrite.  Alors, il a été établi que les moules pourraient fournir un traitement naturel anti-arthrites valables pour cette maladie sérieuse et débilitante.  À la suite de plusieurs années dédiées à cette recherche, un extrait de la moule aux orles verts de la Nouvelle-Zélande GlycoMarine (Biolane)- a prouvé être un traitement extrêmement efficace, avec comme bonus de ne pas avoir les effets secondaires défavorables classiques associés aux médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS).

 

Q2. Il y a plusieurs formes d’arthrite et c’est une maladie très douloureuse et débilitante.  Comment est ce que GlycoMarine (Biolane), qui est un produit naturel, peut-il traiter avec succès une maladie avec des conditions si sérieuses?

R2. Le GlycoMarine (Biolane) a démontré en laboratoire et lors d’essai en clinique, traitant les sujets humains et animaux, qu’il est très efficace à traiter les rhumatoïdes et différentes formes d’ostéoporose.  Comment ceci se fait est une histoire intéressante (comprenant notamment l’utilisation d’un peu de termes médicaux et scientifiques, dont je vais essayer d’expliquer clairement) qui suggère  la puissance inexploitée de la nature (de la vie marine en particulier) fourni du soulagement de plusieurs maladies.  La partie difficile est de trouver les remèdes parmi la multitude de formes de vie présente dans les mers!

Le GlycoMarine (Biolane) a deux activités distinctes anti-inflammatoires présentes naturellement.  L’anti-inflammatoire principale est due à cause d’un complexe d’hydrate de carbone qui a l’habileté d’empêcher l’émigration de neutrophiles des vaisseaux sanguins.  En d’autres mots, c’est que des cellules (neutrophiles) protègent contre les attaques de ces propres cellules lorsqu’un stimulus inflammatoire est présent.  Ceci est une explication très simplifiée de l’action des neutrophiles, mais en espérant que ceci explique pourquoi l’empêchement de cette activité réduit l’inflammation.  Ce même mécanisme est utilisé dans les médicaments anti-inflammatoires.
La deuxième activité anti-inflammatoire est due à l’effet du contenu normal des acides gras à longues chaînes sur l’activité cyclo-oxygénase et 5-lipoxygénase.  Ces composants sont des enzymes, que le corps utilise pour le composer de biosynthèse appelé les prostaglandines et leukotriènes.  Malheureusement, certains de ses composants sont pro inflammatoires et cela a l’avantage d’empêcher leurs biosynthèses.  Les médicaments anti-inflammatoires comme l’aspirine, l’indométacine et la phénylbutazone performent cette action efficacement, mais malheureusement, il empêche aussi la production de prostaglandines ce dont nous avons besoin pour la protection de la muqueuse de l’estomac, pour aider la fonction du rein et quelques caractéristiques du sang.  Le GlycoMarine (Biolane) a l’avantage très désirable et la plus importante l’efficacité d’empêcher l’endommagement de la prostaglandine sans influencer ceux qui

sont nécessaires.

Une autre caractéristique valable de ce produit est qu’on a découvert qu’il a des propriétés naturelles de protection gastrique.  Ce qui veut dire que non seulement il n’endommage pas la muqueuse fragile de l’estomac, mais qu’il lui fournit une fonction protectrice.  Alors ce produit est capable de soulager les symptômes inflammatoires associés aux maladies de l’arthrite tout en protégeant l’estomac des effets dommageables de certains analgésiques, si une personne trouve nécessaire de les prendre en même temps.

 

Q.3 Vous avez mentionné plus tôt que le GlycoMarine (Biolane) est efficace pour traiter l’ostéoporose tout comme la polyarthrite rhumatoïdeL’ostéoporose a des causes différentes et est une forme différente de cette maladie, alors comment expliquez-vous que le produit peut fonctionner pour les états différents de ces deux maladies?

 

R.3 Cette question nous a gardé perplexes pour un certain temps.  Nous étions tous conscients du succès de ce produit dans le traitement de l’ostéoporose, mais on ne pouvait pas donner une explication adéquate pour ce succès.  Cependant, la découverte de l’activité chondroprotective des glucosamines et sulfates chondroïtine nous ont conduit à notre réponse. Le GlycoMarine (Biolane) a un contenu naturel de glucosaminoglycanes, lequel est le nom pour un group de polysaccharides qui inclut le sulfate chondroïtine parmi quelques autres comme les dermatane sulfates, acide hyaluronique, etc.  Ces glucosaminoglycanes (qui utilisent les molécules glucosamines comme matériel brut pour leurs modules) sont utilisés par le corps pour la biosynthèse des composantes appelées protéoglycanes.  Les protéoglycanes ont une grande affinité avec les molécules d’eau dans les jointures, avec lesquelles elle se joint et se forme en molécules très grande, qui glisse pour remplir les espaces.  La fonction de la combinaison de ces grandes molécules est d’agir comme un absorbant de choc et comme lubrifiant dans les jointures.

À ces causes nous avons dans le GlycoMarine (Biolane) une activité anti-inflammatoire, qui est nécessaire pour soulager l’inflammation de l’ostéoporose associée à l’activité chondroprotectrive qui soulage le problème physique de la condition osseuse dégénérative.

Il y a un autre point valable à mentionner ici, qui est relié à l’augmentation de la cadence de la dégradation du cartilage dans les jointures dans les maladies de l’arthrite et aussi dans l’âge avancé.  Chez les jeunes gens, et ceux qui ne sont pas affectés par l’arthrite la cadence de la dégradation du cartilage dans les jointures est égale à la cadence régénérative. Chez les personnes plus vielles qui ont la maladie de l’arthrite, ce balancement est renversé- conduite par la réduction dans le rembourrage et la lubrification des jointures.  Quelques activités enzymatiques induites de cytokine sont reconnues pour accélérer la décomposition du processus de cartilage et l’inhibition de cette activité enzymatique est alors très désirable.  Le GlycoMarine (Biolane) a démontré dans les études de laboratoire qu’il empêche  l’activité cytokine, ce qui conduit à la production de cellules responsables pour ce processus.

 

Q4. Vous avez mentionné que le GlycoMarine (Biolane) est un extrait de la moules aux orles verts.  Il y a plusieurs produit sur le marcher qui prétende contenir de ces moules, est-ce que ce sont les mêmes extraits avec les mêmes propriétés que le GlycoMarine?

R4. Non, malheureusement il y a plusieurs « imitations » de produit qui n’ont pas les mêmes propriétés bénéfiques que j’ai décrites pour les raisons suivantes.  Ceci est une question très importante, parce que les gens peuvent dépenser leur argent en espérant un soulagement en utilisant ces produits, qui n’ont aucune valeur thérapeutique!  Malheureusement, le client ne peut faire la différence par l’apparence, la senteur ou même l’analyse nutritionnelle quand à savoir si le produit est d’extrait véritable ou simplement lyophilisé –viandes entières de moules réduit en poudre.  La seule façon dont le client peut être certain qu’il a un bon et véritable produit est de le demander par sa marque de fabrique, GlycoMarine (Biolane).
La raison pour laquelle ces produits imités (qui sont essentiellement de la des moules lyophilisé en poudre) ne performent pas les fonctions que j’ai décrites pour le GlycoMarine (Biolane), est que l’activité anti-inflammatoire des moules est réduite très rapidement quand la moule meurt.  De plus, si l’extrait n’est pas stabilisé lors du processus d’extraction il devient presque sans valeur.  Alors, étant donne que la poudre de moules (qui est différente de l’extrait de moule en poudre) est faite à partir de viande de moules gelées, et même dans certains cas, de la viande cuite de moule, l’activité a été détruite et perdue.  Ceci n’est pas indiqué dans les analyses nutritionnelles, mais doit être établi par un essai biologique qui est spécifiquement développé pour prouver que le lot de production de GlycoMarine (Biolane) a un niveau d’activité acceptable.

Il y a un autre produit de moules couramment sur le marché qui est un extrait.  Cependant, il contient seulement une fraction de lipide (huiles et gras) de la moule, ce qui a été extrait par solvant, mélangé avec de l’huile de soja, et présenté dans une forme de capsule de gélatine.  Bien que ce produit ait quelques unes des activités que j’ai décrites pour le GlycoMarine (Biolane), il y a seulement une des fractions actives qui sont présentes dans le GlycoMarine (Biolane), et pour cette raison, c’est beaucoup moins efficace que l’extrait complet.  Je suggère fortement, que les personnes qui souffrent de conditions douloureuses comme l’arthrite ne devraient pas être induites en erreur et payer pour un produit qui va vous emmener à de fausses promesses et éventuellement vous décevoir; c’est pour cela que je suis content de répondre à cette question en détail.

 

Q5. Votre réponse à ma dernière question indique clairement que vous êtes très opposés à la vente de produits non prouvés ou copiés dont les intérêts des marchands est de faire de grosses marges de profits au lieu de vendre des produits efficaces.  Comment pouvez-vous prouver avec satisfaction que le GlycoMarine (Biolane) bénéficie aux personnes souffrantes d’arthrite?  Par exemple, est-ce que le produit a été sujet de tests cliniques appropriés et indépendants?

R5.  Une des raisons pour lesquelles j’ai pu donner les informations dans la réponse précédente, avec confiance, est que le produit a été sujet de différents tests cliniques étendus, en double insus, comprenant notamment les humains et animaux.  Ces essais et tests ont été faits dans les hôpitaux et centre de recherche dans plusieurs pays incluant, les États-Unis, Le Royaume-Uni, la France, le Japon et la Nouvelle-Zélande.  De plus, les résultats des études cliniques, ont confirmé la preuve par de nombreux rapports anecdotiques spontanés de gens partout à travers le monde.  Plusieurs de ces rapports viennent de pays dont le produit n’est pas sur le marché, mais a été envoyé par des amies et parents de d’autres pays qui ont fait expérience du produit.  En passant, un sommaire de toutes les références des études, dont la plupart a été publiée dans les journaux réputés et dans les revues évaluées par les pairs, sont disponibles pour tous ceux qui veulent confirmer la validité de mes rapports.

Pour généraliser les anecdotes et les résultats des études cliniques contrôlées, ceux-ci indiquent un taux de réussite d’environ 70% pour la polyarthrite rhumatoïde et 40% pour la forme d’ostéoporose chez les humains. Il est juste de spécifier que ces taux de réussite ne sont pas mieux que ceux qui sont obtenus avec une thérapie de médicaments réguliers.  Cependant, l’avantage du traitement avec le GlycoMarine (Biolane) est qu’il n’y a aucun des effets secondaires classiques obtenus avec les médicaments de thérapie régulière. Aussi, le produit peut être pris continuellement pour une longue période de temps (j’ai une expérience personnelle avec ma mère qui a pris GlycoMarine (Biolane) depuis 18ans) sans effets problématiques. L’avantage pour les animaux (en particulier les chiens, ils ont été sujets d’une étude en double insus) est même plus grande que celui des humains.  Ceci peut être dû au fait que les animaux ne souffrent pas psychologiquement de la même façon que les humains, et alors, il a une réduction de l’incidence de facteurs de stress en concurrence avec le traitement.

Le niveau de réussite décrit pour les sujets humains (succès étant une question de degré) a été surprenant. Cela a varié de ceux qui ont enfin été capables encore une fois d’ouvrir un pot ou tenir un crayon, jusqu’aux chirurgiens professionnels qui ont été capables de reprendre leur pratique de chirurgiens, musiciens qui ont repris leur place au piano lors de concert, jusqu’aux personnes clouées à leur fauteuil roulant qui ont redécouvert une mobilité plus normale. En raison de l’avantage  noté par des athlètes (subséquemment démontré dans un essai clinique en double aveugle sur les athlètes) quelques équipes de football fournit le produit à leur équipe comme la routine, pour minimiser les dommages aux jointures ou tissus conjonctifs et pour réduire les blessures hors jeux!

 

Q6. Vous avez mentionné long terme, l’utilisation continuelle du GlycoMarine (Biolane).  Est-ce nécessaire de prendre GlycoMarine (Biolane) pour toujours?
R6. Pas nécessairement!  Certaines personnes ont découvert que lorsqu’elles ressentent un niveau satisfaisant de soulagement, elles peuvent arrêter de prendre le produit jusqu’à ce qu’elles rechutent.  Cependant, la majorité des gens préfère réduire graduellement la dose journalière, par essai et erreur, jusqu’à ce qu’ils établissent un minimum d’entretien quotidien, habituellement une ou deux capsules de 500mg par jour.  Il y a bien sûr des cas où il semble être nécessaire de continuer la dose complète en tout temps, mais cela est très rare.

Je soupçonne que la majorité du temps c’est la crainte de voir les symptômes réapparaître (après être soulagé d’eux) qui fait que les gens ne sont pas confortables de réduire le nombre de capsules.  Étant donné le fait que de prendre le produit continuellement ne fera aucun mal, c’est une pratique tout à fait acceptable. Il est aussi possible qu’il y a un avantage prophylactique en relation avec l’inhibition de l’arthrose.

 

Q7. Qu’elle est le niveau d’utilisation régulière recommandé du GlycoMarine (Biolane)?

R7  Le niveau normal est basé a environ 1 gramme par jour pour un adulte moyen.  Ceci est égal à 2-3 capsules chaque jour (dépendant de la dose suggérée de différentes marques) mais il n’y a pas de danger de doubler ce niveau si désiré.  Il y a eu des occasions où doubler, le niveau a réalisé des résultats qui n’étaient pas apparents à la dose journalière recommandée, mais ceci n’a pas été un constat général.

 

Q8. Est-ce que vous revendiquez que le GlycoMarine (Biolane) n’ait pas d’effet secondaire?
R8.  Certainement pas!  En effet je ne crois pas qu’il n’y ait rien qui ait une activité pharmacologique qui n’a pas un genre d’effets secondaires.  La question est qu’elle est la nature et le niveau de l’effet secondaire qui peut être ressenti.
Les effets secondaires, qui peuvent être ressentis par ceux qui utilisent le GlycoMarine (Biolane), sont basés sur des rapports d’essais cliniques, en plus de ceux rapportés par les consommateurs depuis les 30 dernières années à travers le monde.  Cependant, étant donné que ce produit est un dérivé de mollusques, il peut créer des réactions allergiques chez les gens susceptibles d’être allergique aux mollusques et crustacés. Si une personne souhaite essayer ce produit, mais pense être allergique aux mollusques, elle peut prendre une capsule par jour pendant quelques jours, et s’il n’y a pas de réactions allergiques, elle peut alors graduellement augmenter la dose jusqu’à trois capsules par jour.  Si une personne a une réaction allergique, elle doit arrêter d’utiliser le produit et les symptômes vont disparaître.  Pour une réduction plus rapide des symptômes allergiques, prendre une anti-histamine prescrite par un praticien de soins de santé.

Dans peu de cas, il y a eu une exacerbation temporaire des symptômes arthritique peu après le commencement de l’utilisation.  Cette condition a seulement eu effet pour quelques jours et a ensuite eu des résultats favorables.  Évidemment, si quelqu’un utilise déjà des traitements médicamenteux conventionnels, comme des anti-inflammatoires non stéroïdals, il est nécessaire que quelque soit la réduction dans la consommation de ces médicaments, elle soit faite graduellement.  Un programme de sevrage individuel doit être mis en application.
Quelques personnes ont connu de petites indigestions et des flatulences, mais la probabilité de ces inconforts peut être minimisée en consommant le produit au début du repas.  Sur une note positive, il y a un effet secondaire avantageux qui a été reporté souvent par les humains et est très perceptible chez les animaux, il s’agit d’une amélioration signifiante de vitalité, souvent décrite comme un « sentiment de bien-être ».  Bien sûr, ceci peut être dû simplement par l’effet de soulagement de la douleur et aussi l’augmentation de liberté de mouvement.
En passant, je devrais vous aviser que même si le GlycoMarine (Biolane) est un dérivé  d’une nourriture largement consommée,    le produit a été soumis aux normes, tests internationaux de toxicité ainsi qu’à la teratogénicité,   pour s’assurer qu’il est parfaitement sécuritaire à consommer selon le niveau recommandé d’utilisation sans causer des effets toxiques ou défavorablement influencer le développement du fœtus chez une femme enceinte.

 

 

Q9. Est ce que le GlycoMarine (Biolane) est sécuritaire à prendre avec d’autres médicaments?
R9. Il n’y a eu aucun rapport qui contre-indique que lorsque le GlycoMarine (Biolane) est pris avec d’autres produits anti-inflammatoires,   que se soient des médicaments ou préparations naturelles. Il est peu probable que le GlycoMarine (Biolane) contre-indique avec d’autres produits pharmaceutiques étant donné son statut de nourriture de base.  Cependant, il serait préférable de ne pas utiliser si une personne utilise monoamine oxydase, médicaments inhibiteurs (antidépresseur qui est généralement utilisé).  Aussi, il est important de noter que le GlycoMarine (Biolane) ne doit pas être utilisé pour traiter la goutte articulaire.  La raison pour ceci est qu’un excès d’acide urique, se précipite dans les jointures, causant la goutte.  Tout comme le fromage et le vin, les crustacés et les mollusques contiennent un niveau signifiant de purine nitrogène, ce qui peut agir comme un précurseur dans la biosynthèse de l’acide urique.

 

Q.10 Vous avez mentionné que le GlycoMarine (Biolane) est bénéfique pour le traitement de l’arthrite chez les animaux.  Est-ce qu’il y a plusieurs animaux qui souffrent de l’arthrite?
R10.  Oui, la plupart des animaux souffrent des plaintes arthritiques à certaines périodes de leur vie.  Ceci semble être la maladie de la dégradation des jointures dans la plupart des cas, malheureusement, le style de vie moderne a rendu l’arthrite presque inévitable pour les gros chiens comme les Labradors et Berger Allemands lorsqu’ils atteignent le milieu de leur âge et la vieillesse.  Généralement, c’est une combinaison du manque adéquat d’exercices accompagnée avec trop de nourriture, ce qui provoque l’arthrose chez les chiens.  Il est spéculé que des facteurs comme le mouvement restreint et le manque de motivation de faire d’amples mouvements est ce qui contribue à l’arthrite chez les animaux de Zoo et animaux de ferme.  Les chats domestiques souffrent aussi de cette maladie mais, probablement parce qu’ils demeurent relativement agiles même à la vieillesse comparé aux autres animaux mentionnés, la fréquence chez les chats est plus basse.
Le GlycoMarine (Biolane) a fait des essais cliniques chez les chats et les chiens, et a obtenu des résultats particulièrement réussis.  Cependant la majorité des preuves de son activité bénéfique chez les animaux provient des rapports et récits de propriétaires satisfaits.  Par contre, ces rapports de tels effets n’ont pas été limités aux propriétaires de chats et chiens.  En particulier, les entraîneurs de chevaux de course ont rapporté une réduction signifiante de périodes  “hors-piste” causées par des problèmes inflammatoires chez leur cheval, suivit par une amélioration de la performance une fois de retour à la course.  Le vétérinaire chirurgien du Zoo d’Auckland a reporté du succès dans le traitement d’un éléphant, d’un chameau et d’une girafe, qui avaient tous développé des problèmes arthritiques.  Un vétérinaire chirurgien en Afrique du Sud m’a reporté personnellement qu’il a eu du succès dans le traitement d’un perroquet, qui était incapable de s’agripper sur sa perche avant de recevoir le produit!
Ceci n’est que quelques exemples de l’éventail des sujets qui ont répondu favorablement aux traitements au GlycoMarine (Biolane).  L’importance de ces preuves pour moi est que cela élimine la suggestion d’un effet placebo étant responsable des résultats.  Ceci est une suggestion commune lorsque des sujets humains ont de bons résultats.  Je crois fermement que la combinaison de ces preuves, avec les tests cliniques indépendants chez les humains et animaux, est suffisante pour prouver la valeur de ce produit naturel marin comme étant un traitement sécuritaire et efficace pour une des maladies la plus débilitante au monde.

——————–

John E. Croft est un auteur à succès, conférencier et un orateur reconnu mondialement.  Il est un spécialiste des sciences de mer et conseiller en recherche, basé à Auckland, Nouvelle-Zélande, il a consacré sa vie à rechercher des propriétés thérapeutiques et nutritionnelles dans les substances dérivées des océans.

Information additionnelle sur le GlycoMarine (Biolane)

 

Quel est le bienfait de GlycoMarine (Biolane)?
Le GlycoMarine (Biolane) est un anti-inflammatoire naturel et un composé gastro-protecteur, qui fournit des avantages majeurs pour ceux qui souffrent de l’arthrite.  Comme les anti-inflammatoires non- stéroïdals (AINS) qui fréquemment causent des dérangements à l’estomac, la qualité gastro-protectrice du GlycoMarine (Biolane) aide à atténuer les effets adverses des AINS.  De plus, le GlycoMarine (Biolane) a un contenu naturel de glucosamine, fournissant une activité chondroprotectrive – qui agit comme amortisseur et lubrifiant des jointures.

 

Comment fonctionne le GlycoMarine (Biolane)?
Le GlycoMarine (Biolane) ne fonctionne pas comme l’aspirine en procurant immédiatement du soulagement, mais il commence à fournir du soulagement démontrable lorsque l’activité s’accumule dans le corps après une période de quatre à six semaines.  Alors, les personnes qui souffrent de l’arthrite, et qui prennent des AINS, ont trouvé qu’il est avantageux de continuer de prendre leur dose normale de médicaments jusqu’à ce que le GlycoMarine (Biolane) commence à faire effet, dès ce moment, ils sont prêts à arrêter l’utilisation des AINS graduellement sans malaise.

 

Propriétés :
Le produit est intensivement utilisé dans le traitement de la forme d’arthrite rhumatoïde et l’arthrose chez les humains et animaux.  Il est classé comme étant un nutraceutique et a l’appui de 30ans de recherches de pairs pour soutenir son activité pharmacologique.  La raison principale pour son utilisation intensive est qu’il est un anti-inflammatoire naturel avec des propriétés inhibitrices chondroprotectives et cyclo-oxygenases (COX-2) sélectives qui peuvent être utilisées à très long terme sans complications ni effets secondaires signifiants.

 

Fonctions pharmacologiques:

Anti-inflammatoire –  Une inhibition de nombreuses fonctions pro inflammatoires de neutrophile incluant, émigration de neutrophile, cytokines cataboliques et médiation de l’activité des lymphocytes T.

Anti-inflammatoire –  Une inhibition du cyclo-oxygénase et de la cascade enzymatique 5-lipoxygénase avec COX-2 sélectifs.

Gastroprotecteurs – Protection de l’estomac contre les effets ulcérogéniques et médicaments stéroïdals anti-inflammatoires.  Cette activité est une réponse aux composantes lipidiques de cet extrait.

Chondroprotective – Une inhibition de la dégradation catabolique du cartilage articulaire et amélioration de la lubrification et du tampon dans la jointure arthritique.  Cette activité est une réponse aux composantes d’acide amine et glucosaminoglycanes de cet extrait.

Soulagement de la douleur – Dû à l’inhibition la douleur des prostaglandines sensibilisantes produit dans la cascade cyclo-oxygénase un niveau de soulagement de la douleur est effectué.

 

Évaluation clinique :
Le produit a été soumis à un certain nombre d’études faites au hasard à l’aveuglette et aussi des tests précis chez les humains et animaux (chiens).  Les résultats de ces essais ont varié en raison de la qualité de protocole, mais ont démontré l’efficacité du produit pour la polyarthrite rhumatoïde et l’ostéoporose chez l’humain et la maladie de l’arthrose chez les chiens.  Ces essais sont référencés et extrait dans le document ci-joint.

 

Sécurité :
Le GlycoMarine (Biolane) a été soumis à la toxicité et aux études tératogéniques aux protocoles pharmaceutiques et a démontré qu’il n’est pas toxique et non tératogénique.  De plus, la culture, la ceuillette et le traitement des moules utilisées pour faire ce produit, sont conduites par des procédures approuvées par le gouvernement et sont strictement surveillées. Ceci est conforme aux règlements standards d’USDA et des « US Nationale Shellfish Sanitation Program (NSSP) ». Programme National d’Hygiène des mollusques et crustacés.

 

Comparaison avec d’autres produits compétitifs :
La concurrence primaire est les produits faits de sulfate de glucosamine-chondroïtine.  Cependant, le GlycoMarine (Biolane) est supérieur à ces produits à cause de ses multifonctions, il a une activité anti-inflammatoire plus signifiante et performe la même fonction chondroprotective que ces produits.  Aussi certains concurrents peuvent utiliser une imitation de poudre de moules.  L’activité anti-inflammatoire certifiée de chaque lot de GlycoMarine (Biolane) va différencier ce produit des autres.  Les médicaments anti-inflammatoires non- stéroïdals (AINS).  L’efficacité relative de ce produit combinée avec le manque d’effets secondaires défavorables et son origine naturelle fournit une forte comparaison concurrentielle.

 

À propos du GlycoMarine (Biolane)

Fait : Soutenu par 25 ans de Recherche de Laboratoire Indépendante, le GlycoMarine (Biolane) est le seul extrait bio actif de moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande prouvé.

Faits : 50,000,000 d’Américains souffrent de douleurs arthritiques.  82% d’entre eux pourraient avoir du soulagement par une simple dose de nutriceutique.
Le soulagement de l’arthrite de façon naturelle.

GlycoMarine (Biolane) aide dans le soulagement de la douleur et malaise causés par l’usure et les dommages de la surface des jointures.  Il est de toute évidence un des meilleurs recherché composés anti-inflammatoires naturels qui a fait son entrée sur le marché de remèdes naturels.

Pour plus de 25ans, une grande masse de laboratoires indépendants et de recherche clinique s’est concentré sur le GlycoMarine (Biolane);  ces recherches avaient comme objectifs de déterminer les composés efficaces et son mode d’action.
Le GlycoMarine (Biolane) est un glycogène complexe de propriété marine extrait de la moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande.  Les moules sont cultivées exclusivement de la Côte Coromandel, lorsqu’ils atteignent l’âge 18 mois.  Un extrait liquide est obtenu par une procédure à la propriété d’extraction hydraulique; l’extrait est congelé instantanément  et lyophilisé, produisant la plus haute qualité de composante bio active, le GlycoMarine (Biolane).
Comme démontré par les recherches cliniques, non seulement le GlycoMarine (Biolane) est un anti-inflammatoire sécuritaire et efficace, il protège aussi l’estomac des effets potentiels néfastes que les médicaments anti-inflamatoires non- stéroïdals (AINS) procurent.  Cet effet de gastro-protective est particulièrement significatif étant donné que plusieurs souffrant d’arthrite prennent des AINS avec le GlycoMarine (Biolane).

En plus de l’action anti-inflammatoire et gastro-protective du GlycoMarine (Biolane), il a été démontré qu’il est aussi “chondroprotective” donc protège les jointures de la détérioration de celle-ci et assiste dans la procédure de guérison.


Dr. Henry ChengHenry Cheng questions réponses sur vos problèmes de santé.

Q. Pourquoi la nouvelle génération de moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande fonctionnent si bien pour l’arthrite?
R. Maori Miracle est la nouvelle génération de suppléments de moules aux orles verts de la Nouvelle-Zélande (Perna Canaliculus). En plus de glucosamine cette extrait de moule a 8 autres glucosaminoglycanes qui sont encore renforcées avec du collagène de type II à partir de cartilage de poulet. Il contient également un ester d’acide gras (cétylique-Myristoleate) qui se double d’un modulateur immunitaire, et un antidouleur à base de plantes salicine provenant d’écorce de saule blanc. Il sert d’anti-inflammatoire et lubrifie l’articulation en améliorant le liquide synovial. Il convient à la fois à l’arthrose et à la polyarthrite rhumatoïde.

Dr Henry Cheng: diplômé en médecine de l’Université de Londres, en Angleterre; baccalauréat en médecine (MB); Baccalauréat de chirurgie (BS); diplôme d’études supérieures en radiologie diagnostique (DMRD); cours de 2 ans en médecine complémentaire avec le Collège canadien de la médecine naturopathique; Conseiller en produits certifiés naturels (CNPA); a pratiqué la médecine familiale et de radiologie pour 12 ans; formé dans la médecine orthodoxe et  occidentale à base de plantes ainsi que la médecine homéopathique.